Dans une société française qu’on définit trop souvent comme cloisonnée, comment améliorer le dialogue entre les décideurs publics et les acteurs de la société civile ? Comment favoriser la concertation des acteurs concernés pour parvenir à une décision publique mieux acceptée?
Dans cette période de réforme gouvernementale, le blog de SEANCE PUBLIQUE entend revenir sur chaque méthode de dialogue qu’elle soit initiée par les pouvoirs publics, par les acteurs de la société civile concernée par les enjeux des réformes, ou sur des territoires précis. > lire la suite

Capucine FANDRE, Présidente de SEANCE PUBLIQUE


Creative Commons License

« Le 2.0, nouveau visage de la démocratie de proximité? | Accueil | Le financement du dialogue peut-il s’inscrire dans une démarche éthique ? »

05 septembre 2008

Commentaires

Alexis Meunier

Il me semble que quelques préceptes de bon sens peuvent être suivis:

- interdire l'accès aux personnes trop émotives qui risquent effectivement de dénaturer le débat;
- choisir prioritairement des personnes à la carrure imposante plus à même de porter longtemps des projets lourds;
- sélectionner des participants intègres et incorruptibles qui s'investissent pour faire avancer le débat public et qui ne visent pas une rétribution de leur action à plus ou moins long terme.

Cordialement,

Sinon j'adore la charte graphique de ce blog aux couleurs très républicaines

luliloa

Il semblerait effectivement que les pouvoirs publics aillent de plus en plus vers une démarche de concertation, notamment avec la société civile.
Ainsi l'on constate l'existence de la Commission nationale du débat public, ou encore la méthode de concertation employée par le Grenelle de l'environnement qui incluait la participation de toutes les strates de la société, ou enfin les démarches sur internet.
Ainsi l'on sent une demande de la part de la sphère publique, une prise en considération des citoyens et de ce qu'ils ont à dire, ce qui est une bonne chose.
Pour autant, les citoyens ne sont pas toujours informés des modes de dialogues existants.
Qu'est-ce l'Etat attend réellement du citoyen, comment, sous quelle forme?
Voilà peut-être un préalable nécessaire. Une information plus claire, précise, peut-être à plus grande échelle qui permette aux plus réservés de se lancer.

Jean Foutrat

Qu'est ce que l'état attend du citoyen?
A priori qu'il paye ses impôts sans broncher...

luliloa

Je crois avoir été mal compris...

Qu'est-ce que l'Etat attend du citoyen dans le cadre d'une démarche de débat public pour aider, appuyer la décision publique.
En réalité, dans quelle mesure peut-il être utile aux pouvoirs publics dans la prise de décision?

Que l'Etat n'attende du citoyen que de payer des impôts est, semble-t-il un peu réducteur.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.